Mon bureau nomade (4/7) : Origamis de bureau

Afin de toujours gagner du poids et de la place dans mon sac, j'ai longtemps cherché des produits me permettant de reconstituer mon environnement de travail quelque soit le lieu.

Ces repères sont importants car ils permettent de recréer les mêmes conditions de travail sur chacun des sites où je m'installe. Je peux alors m'appuyer sur les mêmes routines de fonctionnement et ainsi conserver mon efficacité.

Dans cette quête de repères et avec les contraintes de légèreté et de minimalisme, je n'ai pas trouvé de support de téléphone ni de vide-poche pouvant satisfaire mes besoins en cochant toutes les cases. 

j'ai alors envisagé de les créer moi-même et j'ai fini par trouver des solutions en origami.

Les boites

Il m'arrive d'utiliser le poste de travail de personnes absentes, je m'installe donc sur des bureaux déjà encombrés par des affaires qui ne m'appartiennent pas. Je libère de l'espace pour m'installer et remets tout en place avant de repartir. Ma hantise repartir en laissant un de mes objets sur le bureau. Je cherchais un réceptacle pour faire office de vide-poche.

Il me fallait une boite suffisamment grande pour y déposer divers objets (clefs, oreillette, stylos, ...) et suffisamment petite pour qu'elle n'encombre pas trop le sac.

Les boites en plastiques risquaient de se faire écraser et les boites en métal présentaient des problèmes de dimensions et de poids.

Au fil de mes réflexions j'en suis arrivé à tester des boites en origami et la solution m'a convaincu.

J'en ai testé plusieurs modèles et voici mes préférés :

Boite 1

C’est la boîte que j’ai trouvée et utilisée en premier. Assez large et peu profonde, elle a deux avantages : on voit clairement ce qu’elle contient et on peut également lui faire un couvercle avec la même technique en utilisant une feuille de quelques mm de plus.

Elle présente un léger inconvénient, pour la ranger elle doit être en partie dépliée et aplatie. Je m’en suis contenté durant quelques mois avant de découvrir la boîte 2

Boite 2

Cette boîte se déplie et s’installe facilement, en plus d’être très stable, elle est profonde ce qui permet de déposer les objets avec plus d’aisance sans risquer de les voir déborder.

Deux inconvénients cependant.

Le premier est que pour assurer le maintien du pliage dans le temps, il est préférable de mettre 4 petits morceaux de ruban adhésif à l’intérieur. Mais si vous n’êtes pas un puriste des origamis, ce défaut ne vous causera aucun problème.

Le deuxième est que pour la replier, si vous ne faites pas le bon geste, vous pouvez vous retrouver à batailler quelques secondes. En soit ce n’est pas la fin du monde mais quand ça veut pas, on a tendance à forcer un peu en oubliant qu’il s’agit d’une feuille de papier. Elle peut ainsi se dégrader prématurément. Heureusement il y a la boîte 3.

Boite 3


Cette boîte a les mêmes dimensions que la boîte 2 et les points positifs qui vont avec. Le gros avantage de cette boîte c’est son rangement. En comparaison avec la boîte 2, celui de la boîte 3 est presque magique tellement il est rapide.

Comme pour la boîte 2 quelques bandes de ruban adhésif sont nécessaires et pour son installation, il faut la travailler un petit peu pour qu’elle prenne la forme voulu. Un autre inconvénient, lorsqu’elle est repliée elle est plus épaisse que la boîte 2. Ça m’a un peu freiné au début mais très vite ses avantages ont pris le dessus.

In fine, j'ai opté pour cette solution, j'apprécie particulièrement sa rapidité et sa simplicité de rangement, qui compensent largement ses petits défauts liés à son installation.

Boite 4, la boite bonus

Après des mois d'utilisation  des précédentes origamis, je me suis aperçu que je pouvais parfois avoir besoin d'un peu plus de volume de rangement.

J'ai trouvé un dernier pliage qui répond à tous les critères (plus de volume et capable d'être rangée à plat).

Il est vrai que je n'utilise pas ce montage tous les jours mais tout de même assez régulièrement pour qu'il ait sa place dans mon sac.

Les supports de téléphone

Lors de mes recherches sur les boîtes, j'ai vu un nombre incalculable de vidéos sur les origamis et c'est presque par hasard que j'ai découvert qu'il était possible de faire un support de téléphone en papier. Qui plus est repliable !

Support de téléphone 1

Ce pliage est le premier que j'ai testé.

Je ne l'ai pas utilisé longtemps car si le téléphone tient parfaitement dessus, je ne le trouve pas très esthétique et ne se range pas très facilement. Par ailleurs, il est volumineux tant lorsqu’il est déplié que lorsqu'il est replié.

Alors j'ai trouvé cette autre solution

Support de téléphone 2

Il est petit, s’installe et se range très facilement. La tenue du téléphone en paysage est impeccable, elle l’est beaucoup moins en portrait. Je préfère largement son esthétique.

Vous l’aurez compris, dès les premiers tests, je me suis orienté sur le support 2. Je l'ai longtemps utilisé. Je me suis même amusé à en faire un support de communication en tant que carte de visite bis que j’ai fait imprimer chez printpascher.com (Je n,'ai pas de partenariat mais ils sont vraiment pas cher...)

Support de téléphone en contreplaqué

Si jamais vous n'êtes pas satisfait des origamis en tant que support de téléphone, je vous propose une autre alternative, le contreplaqué 5mm (J'ai d'abord fais des tests avec de l'aggloméré et du MDF mais ces matières ne résistent pas longtemps à la torsion).

En fouillant un peu sur le net je suis tombé une solution tout simple. Ayant quelques chutes de bois, je me suis amusé à réaliser mon propre support. Assez facile et plaisant à façonner, j'en suis satisfait. Et même s'il pèse le double de poids (8 gr) par rapport à l'origami, cela reste une masse acceptable. Je m'en suis fait 2. Un pour le téléphone pro et un pour le perso.

Les Marques-pages

Toujours en trainant sur des sites d’origamis, j’ai découvert celui-ci, très simple, rapide à faire. Je l’utilise comme marque page pour repérer les chapitres de mes livres (à la place des petits dessins). L’intérêt, est de pouvoir noter le contenu et, de fait, chercher et trouver directement ce qui nous intéresse.

Le papier

Il est difficile de parler d’origamis sans parler de papier.

Pour les dimensions, j’utilise des feuilles de 21 x 21cm (à partir d'un format A4).

Les marques-pages sont faits avec les petits blocs de papier que l’on trouve sur presque tous les bureaux de 9 x 9 cm.

L’épaisseur du papier en revanche, c’est une autre histoire.

Les feuilles classiques de 80 gr sont un peu légères. Il faut aller chercher au moins du 120 gr. Mais attention, pour le petit renfoncement qu’il y a à l’avant du support de téléphone N°2, le pliage peut s’avérer un peu compliqué avec du papier trop épais.

Au final que  faut-il rajouter ?

Pour ranger tout cela, je me suis procuré une chemise à sangle petit modèle de 16 cm sur 12 cm dans laquelle je range la boite N°3, la boite N°4 et les deux supports de téléphone en contreplaqué. 

Cet ensemble pèse 56 gr qu'il faut ajouter aux 3529 gr des articles précédents (1, 2 et 3)

Nous obtenons 3585 gr, auxquels il faudra rajouter encore quelques petits trucs comme le carnet de notes connecté...

Mais avant cela, dites-moi, aviez vous déjà envisagé les origamis sous cet angle ?

2 réponses pour “Mon bureau nomade (4/7) : Origamis de bureau”

  1. JDBZM10 mai 2020 à 01:07Répondre

    Je me sers du support n°2, mais j’avoue, pas pour travailler… En tout cas il est très bien pour regarder Netflix !
    C’est malin pour le poids. Probablement pas nécessaire pour mon activité.

    Les marques pages, par contre, c’est tout bête, mais ça aurait été embêtant de ne pas y penser !

    Je dois avoir un petit porte monnaie en cuir marocain qui utilise le même pliage que la boite n°3.

    1. Frédéric BREMBILLA10 mai 2020 à 13:42Répondre

      Bonjour, merci pour ce retour
      l’intérêt du support N°2 est qu’on peut l’emporter partout, il peut facilement trouver une place entre carte d’identité et permis de conduire.
      Je suis heureux qu’il te serve d’une façon ou d’une autre.
      Pour les marques pages, attention au dernier pliage (le rabat des oreilles) s’il n’est pas fait avec soin, le marque page peut avoir tendance à glisser facilement et à tomber. Du coup on perd la page et on se met à le détester.
      JE veux bien que tu m’envoies une photo de ton porte monnaie. de tous les origamis présentés dans l’article, celui-ci est de loin mon préféré et celui que j’utilise le plus.

Laisser un commentaire